Test d’un fauteuil de gamer ou d’une chaise de bureau

Avant même d’acheter une chaise de bureau ou un fauteuil de gamer, il est crucial de procéder à un test afin de valider les critères les plus importants en matière de confort. Cette étape ne doit pas être négligée surtout si on a l’habitude de rester assis des heures pour travailler. Procéder à un test en s’asseyant simplement sur la chaise de bureau permet de déceler les points faibles et les points forts du fauteuil.

Que l’on soit secrétaire, cadre, dirigeant ou simple particulier, bien choisir son fauteuil de bureau est essentiel pour bénéficier d’un siège confortable et durable. Préserver son dos, ses muscles et ses articulations doit rester une priorité.

Il convient donc de ne pas se précipiter. Inutile de se laisser séduire par une chaise de bureau design si son assise est inconfortable… Un simple test offre la garantie de sélectionner le siège le mieux adapté à sa propre morphologie.

Voir les chaises de GAMER (amazon.fr)

 

Tester une chaise de bureau

Tester l’adaptabilité

La première chose à étudier lorsque l’on teste une chaise de bureau, c’est sa capacité à s’adapter à notre corps. En effet, le poids et la taille varient d’un individu à un autre. En conséquence, le fauteuil doit pouvoir se régler en fonction de la corpulence de son utilisateur.

Pour un confort optimal, la chaise de bureau doit être pourvue de manettes et d’un vérin performant pour ajuster facilement l’inclinaison du dossier et le niveau de l’assise, plus ou moins haute selon les besoins. Les accessoires ont aussi une importance capitale. Par exemple, les accoudoirs doivent pouvoir se régler. La présence d’un appui-tête est également un avantage.

Certains modèles autorisent l’ajout d’éléments pour un meilleur ajustement. Il est ainsi possible de personnaliser sa chaise de bureau jusqu’à ce qu’elle soit absolument parfaite.

Tester l’ergonomie

L’ergonomie est un autre critère à vérifier, spécifiquement lors du test d’un fauteuil de gamer. Ce dernier doit offrir un soutien lombaire satisfaisant afin de maintenir la colonne vertébrale dans sa positon naturelle sans exercer de pression. Pour certaines personnes, le maintien de la tête peut également s’avérer utile. Opter pour un appui-tête est alors recommandé.

Dans tous les cas, la mission première d’une chaise de bureau ergonomique consiste à garder le corps de l’utilisateur dans une position parfaitement droite. Si vous constatez lors de votre test que cet objectif n’est pas rempli, mieux vaut tester un autre fauteuil…

Chaise de bureau en cuir

Tester le confort

Outre l’adaptabilité et l’ergonomie, une chaise de bureau doit avant tout être confortable. En vous asseyant, vous constaterez immédiatement les qualités et les défauts en matière de confort.

Par exemple, l’assise et le dossier ne doivent pas provoquer de douleurs. Il convient donc de tester le rembourrage. Celui-ci doit être suffisamment épais pour ne pas ressentir les différentes structures métalliques de la chaise.

Le revêtement doit aussi être agréable au toucher et facile d’entretien. Notez que les mousses synthétiques ont tendance à se déformer rapidement. Elle peuvent même se déchirer si la chaise est un modèle bas de gamme.

Voir les fauteuils ERGONOMIQUES (amazon.fr)

 

Tester la robustesse

Il ne sert à rien de choisir une chaise de bureau confortable, ergonomique et adaptable si la robustesse laisse à désirer. Personne n’a envie de se retrouver avec un fauteuil désintégré après quelques semaines d’utilisation.

Pour être certain d’acquérir une chaise de bureau qui traversera le temps, il convient de vérifier la robustesse des matériaux et la qualité des fixations. Un simple test consistant à tirer sur les différents éléments de la chaise suffit en général à déceler les faiblesses structurelles.

Pour davantage de solidité, une structure en métal est à privilégier par rapport au plastique. Testez aussi le bon fonctionnement des roulettes sur différents supports afin de valider leur résistance.

Terminons en rappelant que la durée de vie d’une chaise de bureau est à mettre en corrélation avec le prix d’achat. Une chaise de bureau pas chère risque de péricliter plus vite qu’un fauteuil haut de gamme couteux.